Villey le sec
Les Trabecs vous souhaitent une bonne année 2021

Accueil > Le Village > Les petites histoires

Sage femme

par Danièle URIOT

Cejourd’hui 8 May 1824 (délibérations du conseil)

Le conseil municipal de Villey légalement convoqué par Monsieur le Maire a représenté qu’il n’y avait point de matrone ou sage femme dans la commune. M. le Maire et le conseil considérant qu’il est du devoir de l’autorité locale de pourvoir au choix d’une sage femme, la dame Beatrix Cheivreuille femme de François Gabriel propriétaire à Villey le sec, ayant déclaré consentir à suivre le cours qui pourra être établi à Nancy, le conseil a pris la délibération suivante : la dame Beatrix Cheivreuille, femme de François Gabriel de la commune de Villey le sec est nommée matrone ou sage femme dans cette commune.

La dite dame Gabriel s’engage à suivre le cours d’accouchement qui pourra être établi à Nancy en la présente année.

Les frais que le cours d’accouchement pourra occasionner seront payés sur la caisse communale d’après le prix fixé par Monsieur le Préfet.

Ce 3 mai 1834
Le conseil, sur la demande de Dame Cheivreuille sage femme de la commune, d’être payée de 10 francs pour nourriture et soins donnés pendant 5 jours à une fille vagabonde et se trouvant sur le point d’accoucher en cette commune, le conseil est d’accord mais trouve que la dame Cheivreuille a été un peu trop prodigue et ne lui verse que 6 francs.