Villey le sec
Bienvenue chez les Trabecs

Accueil > Le Village > Historique > Origine et organisation du village

VIDELIACUS

par Danièle URIOT

Si on examine une carte des environs de Villey, on constate que son territoire est la conséquence d’un déboisement qui s’avance au coin de la forêt de Haye entre les bois de Chaudeney et de Gondreville jusqu’au pied de la côte qui borde la rive gauche de la Moselle. Rien ne nous indique l’époque où a été exécuté ce travail, mais on sait qu’il devint le domaine d’un certain VIDELIUS qui y établit son domaine, VIDELIACUS.

En 602, une pieuse veuve nommée Prétoria légua cette propriété à l’évêque de Toul, EUDULUS qui en fit don aux moines de Saint Epvre.

Par la suite, cette donation fut confirmée par d’illustres personnages : Frotaire évêque de Toul en 836, le roi Charles le Chauve en 873 Saint Gauzelin en 936, etc.

Le petit domaine prospérait et les moines y avait ajouté une partie de la forêt qui s’étendait dans la vallée de la Moselle, qu’ils avaient transformé en prés.
Cela leur valut en 1071 un procès avec les propriétaires du sol, les gens de la villa Orcada (Ochey), procès qu’ils gagnèrent car les juges constatèrent qu’ils n’avaient jamais manqué de payer le « cens du territoire ». Ce contrat fut d’ailleurs confirmé en 1474 par le seigneur d’Ochey et il était encore en vigueur au début du 14ième siècle.

Au cours des ans, VIDELIACUS devenu Villey Le Sec, passa sous la protection du Duc de Lorraine. Situé aux confins de son duché et du temporel de l’évêque de Toul, on peut encore voir dans la forêt une série de borne qui portent sur une face la croix de Loraine pour le duché et sur l’autre face une fleur de Lys, symbole de la France.